UA-70904437-1

25/02/2013

OUI à la fusion des caisses de pension ! Une solution équilibrée et durable qui ne compromet pas les finances de notre canton

cia,ceh,fusion,etat de genève,hug,ressources humaines,caisse de pensionVice-président du groupement des administrations publiques et assimilées (GAPA : www.gapa-ge.ch), je m'engage en faveur du OUI à la fusion des caisses de pension de la fonction publique cantonale.

En voici les raisons :

  •  Les efforts financiers entre le personnel, l’employeur et les futurs pensionnés sont répartis équitablement (augmentation de la durée des cotisations, hausse des cotisations, diminution des prestations).
  • La pénibilité des professions les plus exposées est prise en compte, notamment auprès du personnel soignant.
  • Le coût de la fusion peut être absorbé par le canton, sans que l'on touche aux projets d’investissement et de développement de Genève (maîtrise du budget du Canton.
  • Condition sine qua non pour finaliser et / ou aborder d'autres sujets importants qui concernent la fonction publique (Evaluation des fonctions - SCORE, âge de la retraite, etc).

 

 Le risque d'un NON le 3 mars serait insupportable pour notre canton :

  •  Le Canton de Genève se verrait obligé d’injecter entre 7 et 8 milliards de Francs pour assurer la garantie de l’Etat (Etat garant).
  • Impact désastreux sur tous les projets d’investissements du Canton pour la prochaine décennie (avec augmentation conséquente de l’endettement du canton).
  • Risque de pénurie de compétences par la perte de l’attractivité de l’employeur, notamment auprès des  plus qualifiés.
  • D'importantes pertes pour l'économie genevoise (chiffre d'affaire des commerçants, construction, etc.)

OUI à la fusion des caisses de pension ! Une solution équilibrée et durable qui ne compromet pas les finances de notre canton.

13:02 Publié dans Genève | Tags : cia, ceh, fusion, etat de genève, hug, ressources humaines, caisse de pension | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

22/02/2012

Vous avez dit discrimination ?

Ai pris connaissance ce jour des conditions d'engagement dans l'administration française ("Guide du candidat, Centre National de la Fonction Publique Territoriale") :

 

1-3 Les conditions de nationalité

Ont accès aux concours organisés par le CNFPT les ressortissants des pays membres de l'Union européenne et de l'Accord sur l'Espace économique européen, sauf celui de chef de service de police municipale où la nationalité française est exigée. Sont concernés : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie, et la Suède. Ainsi que les trois autres Etats parties à l'accord sur l'Espace économique européen, à savoir l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège.

Les candidats qui ont la nationalité monégasque, suisse ou andorrane ont aussi accès aux concours organisés par le CNFPT.

Attention, même s'ils ont accès aux concours, les ressortissants européens autres que français, peuvent se voir limiter l'accès à certains postes au moment du recrutement. La collectivité employeur, seule habilitée au recrutement, peut leur opposer la nécessité de posséder la nationalité française pour occuper certaines postes (notamment ceux comportant l'exercice de prérogatives de puissance publique).

A la lecture de ce texte, il n'y a pas lieu de se laisser intimider par Monsieur le Président de l'Assemblée nationale française Accoyer, Monsieur le Conseiller régional de Haute-Savoie Vielliard, Monsieur le Président du Groupement transfrontalier européen Charrat, ainsi que leurs consorts.

A compétences égales, priorité aux résidents dans l'administration publique municipale (en bonne intelligence avec les services du chômage), sans oublier bien entendu les suisses de l'étranger, qui pour la plupart se sont établis en France, à défaut d'avoir trouvé un logement à Genève.

23:34 Publié dans Genève | Tags : frontalier, ecoyer, charrat, vielliard, hug | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |