UA-70904437-1

03/12/2017

Familles, je vous aime!

On lynche un homme politique et on en profite pour démontrer que le parti de la Famille, le PDC, n'en est pas un. Que les valeurs démocrates chrétiennes sont d'un autre temps. "Mesdames et Messieurs regardez ", nous claironnent les biens pensants, "si de fervents défenseurs de ces valeurs ne les respectent pas, cela prouve bien que ces valeurs sont d'un autre temps et ne correspondent plus à notre époque".

Et bien si. Pour moi, et de nombreux démocrates-chrétiens, ces valeurs existent et doivent être non seulement mises à l'honneur, mais renforcées. Oui, elles ont évolués au cours du temps, mais elles continuent à être le fondement d'une société forte. La famille a pris différentes formes ces dernières décennies, mais elle reste le centre de gravité qui donne un socle solide à nos enfants, pour se construire dans l'équilibre et l'amour.

weil.JPG

Qu'adviendrait-il de notre société et de notre pays si ces valeurs fondamentales étaient vouées au bûcher? Notre cohésion nationale elle-même se base sur ces valeurs. Alors, de grâce, même si c'est dans l'air du temps, évitons de jeter le bébé avec l'eau du bain.

Revenons à nos fondamentaux, justement la Famille, sous toutes ses formes, ciment de notre société. C'est avant tout en son sein qu'il faut partager ses difficultés, être à l'écoute de chacun, entourés des siens, pour passer un cap difficile, dans le respect et la dignité de tous, sans exception. C'est ainsi que je conçois les vertus de la Famille, qu'elle soit traditionnelle ou pas.

Commentaires

Plus que jamais je crois à l’imperfection de l’ete Humain... monsieur Buttet a fauté et notre instituons en prend un gran coup...j’espère que cela nous serve d’exemple et essayons de moins attaquer mais de comprendre... c’est dur pour notre parti mais je garde espoir et force pour réparer si erreur est commise..

Écrit par : Behar | 04/12/2017

Plus que jamais je crois à l’imperfection de l’ete Humain... monsieur Buttet a fauté et notre instituons en prend un gran coup...j’espère que cela nous serve d’exemple et essayons de moins attaquer mais de comprendre... c’est dur pour notre parti mais je garde espoir et force pour réparer si erreur est commise..

Écrit par : Behar | 04/12/2017

Bonjour Monsieur Putallaz On ne peut que vous donner raison
Alors cessons de croire que les technologies peuvent remplacer l'humain et souvenons nous des désagréments qui ont suivi les critiques émises à l'encontre des Usines Renaud ou là déjà les machines obligeaient les ouvriers à suivre une cadence infernale
Les gens ont vraiment peu de mémoire !
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 04/12/2017

Votre parti devrait prendre les devants et proposer la création d'une cellule d'alcoologie au parlement. Ca profiterait à pas mal de monde.

Écrit par : Une bonne idée | 04/12/2017

Ligne 2: "(...) les valeurs démocrates chrétiennes sont d'un autre temps".
Je relève juste que Jean-Baptiste, Jésus et Paul, pour autant qu'on sache, ne se sont jamais mariés et n'ont pas eu de descendance (pour ne parler que de ces trois-là). Il faut croire qu'ils se sentirent moins concernés par les incitations du Dieu judaïque à croître et à multiplier (cf. Genèse 1:28, 9:1, 9:7 et 35:11) qu'en phase avec cette parole d'Ecclésiaste 7:26 : “J'ai découvert quelque chose de plus amer que la mort: c’est la femme, dont le coeur est un piège et un filet, et dont les mains sont des chaînes”.
Ainsi donc, c'est à l'image de Jean-Baptiste, de Jésus et de Paul que Yannick Buttet (tout comme Tariq Ramadan, d'ailleurs) s'estime dispensé d'appliquer à sa propre personne les conseils éclairés qu'il donne aux autres.
À moins que le PDC ait élargi le sens du mot «famille» en y incluant la maîtresse du mari ?

Première ligne du dernier § : "la Famille (...), ciment de notre société."
La famille traditionnelle n'est pas seulement malade, elle est moribonde. Vouloir prolonger son agonie ne résout rien et ne contribuera en aucun cas à améliorer la situation. La réalité, que nombre de PDC refusent de voir en face, c'est que famille n'est plus le ciment de la société. En trois ou quatre générations, la notion de famille s'est progressivement rétrécie jusqu'à se réduire à une peau de chagrin. De plus en plus, l'État, les collectivités publiques (création de crèches, de maisons de retraite, etc.) se substituent à la famille d'autrefois.

Bien des évolutions se manifestent et vont prendre de plus en plus d'importance: génie génétique, intelligences artificielles, robotisation, pour ne mentionner que ces trois-là. Une chose est sûre: il n'y aura pas de retour en arrière. L'époque où la famille était le fondement de la société est en train de prendre fin. Sous nos yeux. Elle sera bientôt aussi révolue que l'ère des cavernes.

Rien ne sert de se montrer nostalgique. Ce n'est pas le passé qui est à construire, mais bien l'avenir. Et l'aventure est passionnante.

Écrit par : Mario Jelmini | 05/12/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.