UA-70904437-1

02/12/2015

Merci !

A rendu son tablier, après 4 ans à la présidence du PDC Ville de Genève, mon intervention lors de notre dernière assemblée générale, le 24 novembre 2015. 

************

Chers amis,

4 ans, voilà 4 ans, au lendemain des élections fédérales 2011 que j'assure cette fonction, ingrate et passionnante, de président parti. Quelle aventure !

Une aventure, qui sans la contribution de tous, ne nous aurait pas amené là où nous sommes aujourd'hui :

  • 11 conseillers municipaux, ce qui fait de nous la 3ème force du CM ;
  • 1 représentant dans toutes les fondations et commissions extraparlementaires de la Ville de Genève;
  • 1 président cantonal et une vice-présidente cantonale ;
  • 1 conseiller administratif, au surplus Conseiller national ;
  • 2 conseillers d'Etat, dont l'un s'est récemment installé en Ville de Genève.

On se disait dimanche soir avec Jean-Charles et Vincent, aucune des 6 grandes villes valaisannes ne peut prétendre à un tel palmarès !

Une aventure, qui sans la contribution de tous, ne nous aurait pas permis une progression de notre électorat de 50% entre les scrutins fédéraux de 2011 et 2015 (1'150 électeurs en plus).

Ce soir, je tiens à remercier tout particulièrement les personnes qui m'ont accompagné au bureau de l'association ces 4 dernières années :

  • Lionel Ricou, qui a conduit, au pied levé, l'association pendant la dernière campagne des municipales, m'étant mis en retrait pendant cette période pour ne pas être en porte-à-faux avec mon épouse, candidate au CA ;
  • Jean-Charles Lathion, fidèle de tous les instants, qui m'a accompagné 4 ans durant comme vice-président, mais aussi comme chef de groupe, mais surtout avec qui nous avons manœuvré habilement avec le PLR pendant l'été 2012 pour prétendre au CA ;
  • Anne Carron, vice-présidente, c'est elle qui était venue me chercher en 2009 alors qu'elle visait la présidence de l'association ;
  • Leta Almestad, qui a mis en œuvre la stratégie du PDC Ville vis-à-vis des communautés étrangères ;
  • Claudio Marques, président des JDC et nouvel assistant parlementaire de la députation, bravo ! ;
  • Sophie Tochon, pour sa clairvoyance dans les soucis de l'association ;
  • Jean-Luc von Arx, qui avec brio tient les finances de notre association.
  • Guy Tornare, qui a malheureusement dû renoncer à poursuivre son mandat en cours de route.

Mais aussi mes compagnons de route durant la première période de la législature :

  • Alia et Sébastien, qui m'ont épaulé durant deux ans, qui ont fait la carrière que l'on connait au niveau cantonal ;
  • Odette SAEZ, Sandra Levai et Michel WOLF, qui m'ont été d'un précieux soutien pendant la complémentaire au CA ;
  • Alain de Kalbermatten, mon prédécesseur à la présidence, qui m'a remis le témoin.

J'ai bien entendu également ce soir en mémoire notre ami Michel Chevrolet, qui nous a quittés tragiquement le 24 avril 2012.

Je remercie également celles et ceux qui ont portés les couleurs du PDC Ville de Genève lors des campagnes électorales, nous étions 19 aux cantonales 2013, 25 aux municipales 2015 et 4 aux fédérales 2015, avec Guillaume, Guy, Diellza et bien sûr Raymond, privé de second tour.

J'ai également eu la chance de m'appuyer sur un comité exceptionnel, outre les conseillers municipaux et députés, je veux citer ici :

  • Monique VALI-RUFFIEUX
  • Hagop AVAKIAN
  • Alexandre MONDOUX
  • Cédric RICOU
  • Cyrille JOYE
  • Ibrahim ANDRAWES
  • Léonard MONTAVON
  • Mariana PAUN
  • Raoul RODRIGUEZ
  • Jacques HERMANN

En 2011, qui aurait parié que nous en serions-là ?

Car à ce moment-là, le parti était divisé suite à la perte de 2 sièges au conseil municipal. Aux fédérales 2011, le parti n'avait même pas le quorum en Ville de Genève. Il a fallu rassembler, constituer une équipe solide qui réunisse toutes les qualités requises et sensibilité.

La stratégie était claire :

  • de la proximité ;
  • de l'ouverture vers les autres, sans mépris ;
  • de la rigueur et du professionnalisme ;
  • des valeurs, mais une seule couleur, le Orange, et de la bon humeur.

En matière de professionnalisme, et j'y tenais dès mon entrée en fonction, il nous fallait un permanent. Cette "permanence", je l'ai assuré sur mon temps libre…depuis 2011… Mais depuis le 15 novembre, celle-ci est assurée par Nicolas Fournier, notre nouveau secrétaire politique et assistant parlementaire, dont le contrat de travail vient tout juste d'être signé, à 40%.

N'oublions pas également quelques instruments précieux qui ont été notre force :

  • les soirées conviviales au MAH, à la Comédie, au Grand Théatre, au Pittoef.
  • 1 camping car pour le Grand Conseil, il fait toutes les kermesses, vogues, stands ;
  • 2 triporteurs, plus discret, moins bruyant, mais pas moins efficace pendant les élections municipales ;

 Avant de conclure, je souhaite rappeler les principaux JALONS de la législature qui se termine :

  • Mars 2012, campagne en faveur de Pierre Maudet au Conseil d'Etat, avec en contrepartie, la possibilité de proposer un candidat PDC à sa succession en Ville.
  • Août 2012, désignation de Guillaume Barazzone comme candidat à la complémentaire, avec l'appui du PLR et des verts libéraux
  • Novembre 2012, élections de Guillaume Barazzone avec près de 50% des votes favorables ;
  • Octobre 2013, élection de 5 députés de la Ville, Guy Mettan, Anne-Marie von Arx, Vincent Maitre, Jean-Marc Guinchard, Jean-Charles comme suppléant ;
  • Novembre 2013, élection de Serge et Luc au Conseil d'Etat ;
  • Novembre 2012, élection de Guillaume Barazzone ;
  • Mars 2015, gain de 4 sièges au Conseil municipal et réélection de Guillaume, un regret, la non élection de Pierre Conne ;
  • Octobre 2015, nette augmentation des suffrages PDC en Ville de Genève, 7.34% des suffrages en 2011, 10.7% des suffrages en 2015 ;
  • Nous étions prêts à affronter le 2ème tour, malheureusement la direction du parti cantonal en a décidé autrement, mettant en avant un accord qui sauverait en 2018 les deux places PDC au Conseil d'Etat. Je n'y reviendrai pas, mais pour le PDC, je considère qu'il s'agit d'un sacré revers.

 Et la suite :

  • Aujourd'hui, place à une équipe renouvelée, solide en qui j'ai une totale confiance, avec à sa tête Vincent Baud, avec qui j'ai fait mes armes à St-Maurice ; 
  • Je pars serein, toujours à disposition pour un café, un stand, un blog, une bise, un apéro, une bouffe ; 
  • A vous de jouer maintenant, vive le PDC, vive Genève.

                                                                                   

 

13:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.