UA-70904437-1

15/05/2013

Une institution qui se respecte doit être en mesure de cadrer ou recadrer celles et ceux qui la déshonorent

Pensait avoir tout vu en matière de blocages...

Ce soir, interruption de séance du Conseil municipal à 21h30, après que deux membres du CM n'aient pas "obéis" aux injonctions du Président de séance, notemment en réponse au propos diffamatoires d'un élu des bancs d'en face.

Quelque soit la cause défendue (dans le cas présent la lutte contre l'homophobie) et la nature de la provocation, il y avait lieu de respecter les injonctions du président de séance.

Les conseillers municipaux qui ont entravé le travail parlementaire, tout comme ceux qui profanent des insultes de l'autre côté de l'hémiclycle, doivent être cadrés, ou recadrés, il en va de l'honneur de leur parti (ou ce qu'il en reste), de nos institutions et des citoyens qui les ont élus.

23:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.