UA-70904437-1

22/02/2012

Vous avez dit discrimination ?

Ai pris connaissance ce jour des conditions d'engagement dans l'administration française ("Guide du candidat, Centre National de la Fonction Publique Territoriale") :

 

1-3 Les conditions de nationalité

Ont accès aux concours organisés par le CNFPT les ressortissants des pays membres de l'Union européenne et de l'Accord sur l'Espace économique européen, sauf celui de chef de service de police municipale où la nationalité française est exigée. Sont concernés : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie, et la Suède. Ainsi que les trois autres Etats parties à l'accord sur l'Espace économique européen, à savoir l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège.

Les candidats qui ont la nationalité monégasque, suisse ou andorrane ont aussi accès aux concours organisés par le CNFPT.

Attention, même s'ils ont accès aux concours, les ressortissants européens autres que français, peuvent se voir limiter l'accès à certains postes au moment du recrutement. La collectivité employeur, seule habilitée au recrutement, peut leur opposer la nécessité de posséder la nationalité française pour occuper certaines postes (notamment ceux comportant l'exercice de prérogatives de puissance publique).

A la lecture de ce texte, il n'y a pas lieu de se laisser intimider par Monsieur le Président de l'Assemblée nationale française Accoyer, Monsieur le Conseiller régional de Haute-Savoie Vielliard, Monsieur le Président du Groupement transfrontalier européen Charrat, ainsi que leurs consorts.

A compétences égales, priorité aux résidents dans l'administration publique municipale (en bonne intelligence avec les services du chômage), sans oublier bien entendu les suisses de l'étranger, qui pour la plupart se sont établis en France, à défaut d'avoir trouvé un logement à Genève.

23:34 Publié dans Genève | Tags : frontalier, ecoyer, charrat, vielliard, hug | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

21/02/2012

Tour de l'île, ou quand la Ville joue au Monopoly

Oui, 5'077'000 francs, pour deux appartements de luxe, c'est ce que compte débourser le Conseil administratif de la Ville de Genève.

En forçant la main du Conseil municipal sur cet objet, le Conseil administratif assèche considérablement l'enveloppe qu'il s'était vu allouée pour les trois prochaines années pour l'acquisition de nouveaux logements. En procédant ainsi, il se prive d'autres opportunités au potentiel de logements bien plus importants, offrant des loyers bien plus accessibles pour nos concitoyens.

00:42 | Tags : pagani, pdc, genève, logement, appartement | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

17/02/2012

Accélérons la rénovation et l'agrandissement du Musée d'Art et d'Histoire

 

 

 

 

Depuis que Genève existe, son ouverture sur le monde est le fruit de son dynamisme, sa diversité est sa force. C’est développé à Genève une représentation miniature du monde, qui a sa source en plein cœur du siècle des lumières.

Il est important de s’ouvrir à nouveau vers l’avenir, à travers des projets qui vont faire rayonner Genève au delà de sa région. Malgré les divergences qui pourraient encore subsister, il est aujourd’hui nécessaire ne pas freiner le dynamisme créé par nos anciens et d’avancer avec des projets phare, à l’image de celui du MAH. Genève doit rester une terre d’accueil, d’échange et de référence.

Mais ces projets phare ne doivent pas se faire à n’importe quel prix, n’importe comment et à n’importe quelles conditions. Financé à part égale par la Ville de Genève et des partenaires privés, le projet d'agrandissement et de rénovation du MAH a été soutenu par une importante majorité des membres du PDC.

L'état de vétusté actuel du MAH contraste totalement avec la richesse de ses collections est à déplorer. Reconnaissant l'attention des architectes à prendre toutes les précautions utiles pour respecter le cadre architecturale de ce majestueux bâtiment, je suis persuadé que l'audacieux accès aux terrasses réjouira le public genevois et aura une portée considérable sur le plan touristique.

Il est important que le MAH puisse renouer avec son rayonnement d'antan et que les collections actuellement entreposées dans les caves puissent être mises en valeur, pour le plaisir du public. Par ailleurs, il n'y a pas lieu de séquencer la rénovation et l'agrandissement, et ce d'autant plus que la Fondation Gandur pour l'Art finance essentiellement l'augmentation des surfaces d'exposition. A noter également l'apport de 10 millions complémentaires amenés par la Fondation pour l'agrandissement du MAH.

Je me réjouis également que la nouvelle mouture du projet intègre et prévoie de mettre en valeur l'ensemble des collections d'horlogerie au MAH. Compte tenu de la position privilégiée de Genève dans ce domaine, il est important qu'une institution publique de renom rende hommage au fleuron de l'économie genevoise.

 

21:52 Publié dans Genève | Tags : mah, genève, gandur, rénovation, horlogerie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |